Accueil Les Coulisses GDCSocle Lettre socle n°15 : interview de Erwann Rozier

Lettre socle n°15 : interview de Erwann Rozier

Ecrit par Lucile

Ce mois-ci, nous vous invitons à partir à la rencontre d’Erwann Rozier. Convaincu que les sociétés progressent lorsque les individus, inspirés par un rêve commun, se mettent au service de leur environnement, Erwann a fondé Fly The Nest, collectif accompagnant les entreprises à chaque étape de leur croissance (et notamment Gens de Confiance 😉 ).

« Il faut considérer la confiance au sein d’une entreprise comme un actif, qui se construit brique par brique, avec patience et humilité ».

Cofondateur de Fly The Nest, un collectif accompagnant les entreprises à chaque étape de leur croissance, et coauteur de Fly, le guide pratique pour réussir son aventure collective*, Erwann Rozier aime à partager son expérience de l’entrepreneuriat et sa mise en pratique de l’intelligence collective. Expression de la vision propre à chaque entreprise, illustration de ses valeurs et de sa culture, identification des leaderships, gestion de la connaissance, de tels sujets sous-tendent l’aventure entrepreneuriale. Ils en tissent la trame essentielle en fondant la confiance de chaque participant à ladite aventure et en renforçant son engagement. Erwann Rozier revient sur ces fondamentaux et analyse le levier de la confiance dans une dynamique d’équipe.

Le titre de votre livre, Fly**, invite au rêve et à l’élévation. Le sous-titre complète cette dimension onirique d’une approche concrète, en présentant l’ouvrage comme « le guide pratique pour réussir son aventure collective ». Signifiez-vous qu’il y a une part de rêve chez tout entrepreneur ?

À mes yeux, l’entrepreneuriat conjugue le rêve et le pragmatisme. Un entrepreneur nourrit évidemment une ambition, sinon, à quoi bon se lancer ? Le jeu de l’entrepreneuriat vaut d’ailleurs essentiellement pour cette part de rêve. S’accrocher à une vision et vouloir la réaliser est le moteur premier. Que ce soit un rêve relatif à un produit, à des clients, à des collaborateurs, tout entrepreneur en détient un, même de manière plus ou moins consciente. Aussi n’est-il rien de plus triste que de rencontrer un entrepreneur ayant perdu son rêve.

Cela dit, l’aventure est tellement difficile que beaucoup échouent. Au cours de notre expérience, nous avons accompagné des fondateurs dépités que leur entreprise ne leur ressemble pas, que sa culture ne soit pas celle qu’ils avaient souhaitée. Près d’un tiers des dirigeants est peut-être dans ce cas de figure, et c’est encore pire dans les grands groupes. C’est pour tenter de les aider que nous avons souhaité fonder notre cabinet d’accompagnement et écrire ce livre. Quant au pragmatisme, il est l’autre caractéristique d’un entrepreneur.

« Le rêve est un point de départ, l’action un chemin pour accomplir ce rêve ».

Dans une entreprise, elle passe nécessairement par l’aventure collective, aussi exigeante soit elle. Je suis persuadé qu’il faut considérer la confiance au sein d’une organisation comme un actif. Elle se construit brique par brique, avec patience et humilité, car, si elle peut éclater en un instant, il faudra en revanche des mois pour la rebâtir. De manière concrète, pour être un bon leader, mieux vaut savoir vivre des moments collectifs positifs, se donner des occasions de faire confiance à son équipe. Beaucoup d’entrepreneurs désabusés ont enduré tant de petits échecs, qu’ils se sont peu à peu forgé une carapace pour se protéger de leurs émotions.

Pour lire la suite de l’interview d’Erwan Rozier, vous pouvez télécharger notre lettre Socle en cliquant ici !

socle

Retrouvez l’ensemble des lettres Socle ici : https://gensdeconfiance.com/fr/socle

Bonne lecture !

Articles similaires