Accueil Coulisses GDCSocle Lettre socle n°20 : interview de Geneviève de Cazaux

Lettre socle n°20 : interview de Geneviève de Cazaux

Ecrit par claire

Ce nouveau numéro de Socle donne la parole à la journaliste Geneviève de Cazaux. Ce grand reporter a tiré de ses plus de 35 ans chez TF1 et de ses nombreuses missions en zone de guerre, une connaissance fine de l’humain.

Geneviève de Cazaux

« Dans chaque rencontre, l’engagement professionnel autant que personnel fonde une relation de confiance »

Journaliste spécialisée en politique et en Défense, grand reporter, Geneviève de Cazaux a tiré de ses plus de 35 ans chez TF1 et de ses nombreuses missions en zone de guerre, une connaissance fine de l’humain. Dans le paysage de ses souvenirs se côtoient de grands noms – issus du monde des médias, de la politique, des affaires internationales, de l’Armée, de l’humanitaire… –, mais aussi une foule d’inconnus ayant laissé trace de leur courage en temps de guerre, de leur abnégation au service d’autrui, de leur joie à vivre la confiance retrouvée. Là réside l’un des talents de Geneviève de Cazaux, membre de Gens de Confiance : nous laisser deviner, derrière le témoignage de sa vie, la richesse de toutes les vies qu’elle a su découvrir par son humanité et sa simplicité, et révéler par la rigueur de son travail.

Figure du journalisme à TF1, comment avez-vous fait pour acquérir et garder la confiance de vos interlocuteurs ?

Arrivée en 1976 à TF1 de manière un peu fortuite, à l’occasion d’un travail d’étudiant, j’ai été bien accueillie. À cette époque, on avait coutume de dire qu’il suffisait de mettre un pied dans la place pour ensuite y évoluer. TF1 venait juste d’être créée, à la suite de la dissolution de l’ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française). Léon Zitrone, Guy Lux, Georges de Caunes, Éliane Victor… C’était la « grande époque » de la télévision ! Tous ces noms fameux du journalisme étaient très accessibles avec les débutants.

« Ils partageaient leur expérience, et nous, les jeunes, nous étions prêts à nous laisser enseigner le métier. »

Malgré leur cordialité, nous avions un grand respect pour eux : ils étaient les inventeurs de la télé ! Sans doute la confiance tenait-elle en partie à cette conscience des limites : ils nous formaient, et nous, nous savions rester à notre place. Une relation de proximité n’impliquait pas la familiarité.
J’ai d’abord contribué à plusieurs émissions, notamment avec Guy Lux. Mon travail étant sérieux, il fut de plus en plus reconnu. Petit à petit, j’ai commencé à travailler pour les informations générales, en particulier sur l’affaire Grégory (débutant en octobre 1984), ou en réalisant des reportages sur les réfugiés pakistanais et les marchands de sommeil dans le Sentier parisien, sur les réfugiés cambodgiens, etc. D’après mon chef de service de l’époque, mon talent était de faire « parler les portes », mais la politesse allait de pair – ce qui peut dénoter chez un journaliste ! Des missions délicates me furent confiées, notamment celle d’interviewer le père du lieutenant Antoine de La Bâtie, tué dans l’attentat du Drakkar à Beyrouth, le 23 octobre 1983, avec 57 autres parachutistes français – un souvenir très douloureux pour l’armée française. Intéressée par l’économie et l’étudiant à travers de nombreuses lectures, je me suis ensuite tournée vers ce domaine. Animant en particulier une rubrique sur l’immobilier, j’ai beaucoup appris auprès du ministre du Logement, Pierre Méhaignerie, et auprès de son directeur de cabinet. À l’époque, il n’était pas difficile comme aujourd’hui d’entrer dans un ministère, et d’être en contact direct avec l’exécutif. On pouvait vraiment discuter, au vrai sens du terme, en s’autorisant même d’émettre des critiques s’il le fallait. D’une éducation chez les sœurs dominicaines, une grande rigueur m’est restée, mise en pratique dans les interviews. L’esprit de liberté est essentiel pour un journaliste. Il s’agit de se construire une opinion par soi-même.

Pour lire la suite de l’interview de Geneviève de Cazaux, vous pouvez télécharger notre lettre Socle en cliquant ici !

Geneviève de Cazaux

Retrouvez l’ensemble des lettres Socle ici : https://gensdeconfiance.com/fr/socle

Bonne lecture !

Articles similaires

3 Commentaires

Laisser un commentaire